SIGVEC(3) Manuel du programmeur Linux SIGVEC(3)

sigvec, sigblock, sigsetmask, siggetmask, sigmask - API signaux BSD

#include <signal.h>

int sigvec(int sig, const struct sigvec *vec, struct sigvec *ovec);

int sigmask(int signum);

int sigblock(int mask);

int sigsetmask(int mask);

int siggetmask(void);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

All functions shown above: Since glibc 2.19: _DEFAULT_SOURCE Glibc 2.19 and earlier: _BSD_SOURCE

Ces fonctions sont fournies dans la glibc comme interface de compatibilité pour les programmes qui utilisent l'API signaux BSD historique. Cette API est obsolète, les nouvelles applications devraient utiliser l'API signaux POSIX (sigaction(2), sigprocmask(2), etc.).

La fonction sigvec() configure et/ou récupère le dispositif du signal sig (comme l'appel POSIX sigaction(2)). Si vec n'est pas NULL, il pointe sur une structure sigvec qui définit le nouveau dispositif pour sig. Si ovec n'est pas NULL, il pointe sur une structure sigvec qui est utilisée pour renvoyer le dispositif précédent de sig. Pour obtenir le dispositif courant de sig sans le modifier, vous devez spécifier NULL pour vec, et un pointeur non NULL pour ovec.

Les dispositifs pour SIGKILL et SIGSTOP ne peuvent pas être modifiés.

La structure sigvec à la forme suivante :


struct sigvec {
    void (*sv_handler)(int); /* Dispositif du signal*/
    int    sv_mask;          /* Signaux à bloquer dans le gestionnaire */
    int    sv_flags;         /* Drapeaux */
};

Le champ sv_handler spécifie le dispositif du signal et est soit l'adresse de la fonction gestionnaire de signal, soit SIG_DFL signifiant que le dispositif par défaut s'applique au signal, soit SIG_IGN signifiant que le signal est ignoré.

Si sv_handler spécifie l'adresse d'un gestionnaire de signal, sv_mask spécifie un masque de signaux qui seront bloqués pendant que le gestionnaire s'exécute. De plus, le signal pour lequel le gestionnaire est appelé est également bloqué. Toute tentative de bloquer SIGKILL ou SIGSTOP est silencieusement ignorée.

Si sv_handler spécifie l'adresse d'un gestionnaire de signal, le champ sv_flags spécifie des attributs contrôlant ce qui se passe lorsque le gestionnaire est appelé. Ce champ peut contenir zéro ou plus des attributs suivants :

SV_INTERRUPT
If the signal handler interrupts a blocking system call, then upon return from the handler the system call s not be restarted: instead it fails with the error EINTR. If this flag is not specified, then system calls are restarted by default.
SV_RESETHAND
Réinitialiser le dispositif du signal à sa valeur par défaut avant d'appeler le gestionnaire de signaux. Si cet attribut n'est pas spécifié, le gestionnaire reste positionné jusqu'à ce qu'il soit explicitement supprimé par un appel ultérieur à sigvec() ou jusqu'à ce que le processus effectue un execve(2).
SV_ONSTACK
Gère le signal sur la pile de signaux spécifique (historiquement positionné sous BSD avec la fonction obsolète sigstack() ; la fonction POSIX qui la remplace est sigaltstack(2)).

La macro sigmask() construit et renvoie un masque de signaux pour signum. Par exemple, on peut initialiser le champ vec.sv_mask passé à sigvec() avec un code tel que le suivant :


vec.sv_mask = sigmask(SIGQUIT) | sigmask(SIGABRT);
            /* Block SIGQUIT and SIGABRT during
               handler execution */

La fonction sigblock() ajoute les signaux de mask au masque de signaux du processus (comme l'appel POSIX sigprocmask(SIG_BLOCK)), et renvoie le masque de signaux précédent du processus. Toute tentative de bloquer SIGKILL ou SIGSTOP est silencieusement ignorée.

La fonction sigsetmask() configure le masque de signaux du processus à la valeur donnée dans mask (comme l'appel POSIX sigprocmask(SIG_SETMASK)), et renvoie le masque de signaux précédent du processus.

La fonction siggetmask() renvoie le masque de signaux courant du processus. Cet appel est équivalent à sigblock(0).

Si elle réussit, la fonction sigvec() renvoie 0. Si elle échoue, elle renvoie -1 et écrit errno pour indiquer l'erreur.

Les fonctions sigblock() et sigsetmask() renvoient le masque de signaux précédent.

La macro sigmask() renvoie le masque de signaux pour signum.

Consultez la section ERREURS des pages de manuel sigaction(2) et sigprocmask(2).

Starting with version 2.21, the GNU C library no longer exports the sigvec() function as part of the ABI. (To ensure backward compatibility, the glibc symbol versioning scheme continues to export the interface to binaries linked against older versions of the library.)

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
sigvec(), sigmask(), sigblock(), sigsetmask(), siggetmask() Sécurité des threads MT-Safe

Toutes ces fonctions étaient dans BSD 4.3, excepté siggetmask(), dont l'origine n'est pas claire. Ces fonctions sont obsolètes. Ne les utilisez pas dans de nouveaux programmes.

On 4.3BSD, the signal() function provided reliable semantics (as when calling sigvec() with vec.sv_mask equal to 0). On System V, signal() provides unreliable semantics. POSIX.1 leaves these aspects of signal() unspecified. See signal(2) for further details.

Afin d'attendre un signal, BSD et System V fournissent tous les deux une fonction nommée sigpause(3), mais cette fonction n'a pas le même argument sur les deux systèmes. Consultez sigpause(3) pour les détails.

kill(2), pause(2), sigaction(2), signal(2), sigprocmask(2), raise(3), sigpause(3), sigset(3), signal(7)

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

13 août 2020 Linux