EXIT(3) Manuel du programmeur Linux EXIT(3)

exit - Terminer normalement un processus

#include <stdlib.h>
noreturn void exit(int status);

La fonction exit() termine normalement un processus et l'octet de poids faible de statut (c'est-à-dire statut & 0xFF) est envoyé au processus parent (consultez wait(2)).

Toutes les fonctions enregistrées avec atexit(3) et on_exit(3) sont appelées dans l'ordre inverse de leur enregistrement. Il est possible pour une de ces fonctions d'utiliser atexit(3) ou on_exit(3) pour enregistrer une fonction supplémentaire à exécuter lors de la procédure de terminaison ; le nouvel enregistrement est ajouté au début de la liste des fonctions qui restent à appeler. Si une de ces fonctions ne rend pas la main (car elle appelle _exit(2) ou se tue avec un signal par exemple), alors aucune des fonctions suivantes de la liste n'est exécutée et le processus de terminaison est abandonné (en particulier, le vidage des flux stdio(3)). Si une fonction a été enregistrée plusieurs fois avec atexit(3) ou on_exit(3), alors elle sera appelée aussi souvent qu'elle a été enregistrée.

Tous les flux ouverts du type stdio(3) sont vidés et fermés. Les fichiers créés par tmpfile(3) sont supprimés.

La norme C spécifie deux constantes EXIT_SUCCESS et EXIT_FAILURE qui peuvent être passées à exit() pour indiquer respectivement une terminaison sans ou avec échec.

La fonction exit() ne renvoie jamais.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
exit() Sécurité des threads MT-Unsafe race:exit

La fonction exit() utilise une variable globale non protégée, et n’est donc pas sûre dans un contexte multithread.

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, C89, C99, SVr4, 4.3BSD.

Le comportement n'est pas défini si une des fonctions enregistrées avec atexit(3) et on_exit(3) appelle exit() ou longjmp(3). Remarquez qu'un appel à execve(2) supprime les enregistrements créés en utilisant atexit(3) et on_exit(3).

L'utilisation d'EXIT_SUCCESS et d'EXIT_FAILURE est légèrement plus portable (vers des environnements non UNIX) que celle de zéro et d'une valeur non nulle comme 1 ou -1. En particulier, le système VMS utilise une convention différente.

BSD a tenté de standardiser les codes de sortie (que certaines bibliothèques C telles que la bibliothèque C de GNU ont adoptés), consultez le fichier <sysexits.h>.

Après exit(), le statut doit être transmis au processus parent. Il y a trois cas :

Si le parent a positionné SA_NOCLDWAIT ou a positionné SIGCHLD à SIG_IGN, le statut est abandonné et l'enfant meurt immédiatement.
Si le parent attendait l'enfant, il est informé du statut de sortie et l'enfant meurt immédiatement.
Autrement, l'enfant devient un processus « zombie » : la plupart des ressources du processus sont réutilisées mais un emplacement contenant les informations minimales du processus enfant (statut de terminaison, statistiques d'utilisation des ressources) est conservé dans la table de processus. Cela permet au parent d'utiliser par la suite waitpid(2) (ou similaire) afin de connaître le statut de terminaison de l'enfant ; après quoi l'emplacement du processus « zombie » est libéré.

Si l'implémentation gère le signal SIGCHLD, celui-ci est envoyé au processus parent. Si le parent a défini SA_NOCLDWAIT, il n'est pas précisé si SIGCHLD est envoyé ou non.

Si le processus est un leader de session, et si son terminal de contrôle est le terminal de contrôle de la session, alors chaque processus du groupe de processus en avant-plan de ce terminal reçoit un signal SIGHUP et le terminal est dissocié de cette session, lui permettant d'être acquis par un nouveau processus de contrôle.

Si la fin du processus rend orphelin un groupe de processus, et si un membre quelconque de ce groupe de processus nouvellement orphelin est arrêté, alors tous les processus de ce groupe vont recevoir SIGHUP suivi de SIGCONT. Consultez setpgid(2) pour plus d'informations sur les processus orphelins.

Mis à part les cas susmentionnés, pour lesquels les processus ayant reçu un signal peuvent être des enfants du processus terminé, la terminaison d'un processus ne cause pas en général l'envoi d'un signal aux enfants de ce processus. Cependant, un processus peut utiliser l'opération PR_SET_PDEATHSIG de prctl(2) pour faire en sorte qu'ils reçoivent un signal si le parent termine.

_exit(2), get_robust_list(2), setpgid(2), wait(2), atexit(3), on_exit(3), tmpfile(3)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Grégoire Scano <gregoire.scano@malloc.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux