POSIX_FADVISE(2) Manuel du programmeur Linux POSIX_FADVISE(2)

posix_fadvise - Prédéclarer des accès aux données d'un fichier

#include <fcntl.h>
int posix_fadvise(int fd, off_t offset, off_t len, int advice);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

posix_fadvise() :

_POSIX_C_SOURCE >= 200112L

Les programmes peuvent utiliser posix_fadvise() pour annoncer leur intention d'accéder aux données d'un fichier suivant un certain ordre, permettant ainsi au noyau de réaliser les optimisations appropriées.

L'indication advice s'applique à une région (pas nécessairement existante) débutant à offset et s'étendant sur len octets (ou jusqu'à la fin du fichier si len vaut zéro) dans le fichier référencé par fd. L'indication advice n'oblige à rien, il s'agit seulement d'une supposition concernant le comportement futur de l'application.

Les valeurs possibles pour advice incluent :

POSIX_FADV_NORMAL
Indique que l'application n'a pas d'indice particulier concernant les accès aux données du fichier. Le noyau appliquera son comportement par défaut.
POSIX_FADV_SEQUENTIAL
L'application pense accéder aux données séquentiellement (dans l'ordre des offsets croissants).
POSIX_FADV_RANDOM
Les accès se feront de manière aléatoire.
POSIX_FADV_NOREUSE
Les données ne seront accédées qu'une seule fois.
Sous les noyaux antérieurs à 2.6.18, POSIX_FADV_NOREUSE avait la même sémantique que POSIX_FADV_WILLNEED. Il s'agissait sans doute d'un bogue ; depuis Linux 2.6.18, cet attribut n'a aucun effet.
POSIX_FADV_WILLNEED
Les données seront accédées dans le futur proche.
POSIX_FADV_WILLNEED initie une lecture non bloquante de la région indiquée dans le cache. La quantité de données lues peut être diminuée suivant la charge mémoire (quelques mégaoctets seront en général disponibles et souvent suffisants).
POSIX_FADV_DONTNEED
Les données ne seront pas accédées dans le futur proche.
POSIX_FADV_DONTNEED essaye de libérer les pages de cache associées avec la région indiquée. Cela est utile par exemple lors du parcours de très gros fichiers. Un programme peut ainsi demander régulièrement au noyau de libérer les pages déjà utilisées, pour éviter que des pages plus utiles ne soient éliminées à leur place.
Les requêtes en désactivation de pages partielles sont ignorées. Il vaut mieux préserver que désactiver les données nécessaires. Si l'application a besoin que les données soient considérées comme désactivées, offset et len doivent être alignés sur la page.
L'implémentation peut essayer d'écrire a posteriori sur des pages dans la zone indiquée, mais ce n'est pas garanti. Les pages qui n'ont pas encore été écrites ne seront pas libérées. Si une application veut s'assurer que les pages seront relâchées, elle devrait d'abord appeler fsync(2) ou fdatasync(2).

L'appel renvoie zéro s'il réussit. S'il échoue, il renvoie un code d'erreur.

EBADF
L'argument fd n'est pas un descripteur de fichier valable.
EINVAL
L'indication advice n'est pas valable.
ESPIPE
Le descripteur de fichier indiqué correspond à un tube ou une FIFO (ESPIPE est l'erreur spécifiée par POSIX, mais avant la version 2.6.16 du noyau, Linux renvoyait EINVAL dans ce cas).

La prise en charge par le noyau est d'abord apparue dans Linux 2.5.60 ; l'appel système sous-jacent est appelé fadvise64(). La prise en charge dans l'espace utilisateur est disponible depuis la glibc 2.2, à travers la fonction posix_fadvise().

Depuis Linux 3.18, la gestion de l'appel système sous-jacent est facultative, selon le positionnement de l'option de configuration CONFIG_ADVISE_SYSCALLS.

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008. Veuillez noter que le type du paramètre len a été modifié de size_t en off_t dans la spécification POSIX.1-2001 TC1.

Sous Linux, POSIX_FADV_NORMAL configure la fenêtre de lecture anticipée à sa taille par défaut pour le périphérique concerné. POSIX_FADV_SEQUENTIAL double cette taille et POSIX_FADV_RANDOM désactive la lecture anticipée. Ces modifications affectent le fichier entier, pas seulement la région indiquée (mais les autres descripteurs ouverts sur le même fichier ne sont pas modifiés).

Le contenu du cache du tampon du noyau peut être vidé à l'aide de l'interface /proc/sys/vm/drop_caches décrite dans proc(5).

On peut obtenir un instantané des pages d'un fichier résidentes dans le cache du tampon en ouvrant un fichier, en le projetant avec mmap(2) et en appliquant mincore(2) à la projection.

Le nom de la fonction enveloppe dans la bibliothèque C est posix_fadvise(). L'appel système sous-jacent s'appelle fadvise64() (ou, sur certaines architectures, fadvise64_64()) ; la différence entre les deux est que l'ancien appel système suppose que le type du paramètre len est size_t, tandis que le dernier attend loff_t.

Certaines architectures nécessitent que les paramètres 64 bits soient alignés dans une paire de registres adéquate (consultez syscall(2) pour plus de renseignements). Sur ces architectures, la signature d'appel de posix_fadvise() indiquée dans le SYNOPSIS imposerait le gaspillage d'un registre de remplissage entre les paramètres fd et offset. Pour cette raison, ces architectures définissent un appel système différent qui réordonne correctement les paramètres, mais qui est sinon strictement similaire à posix_fadvise().

Par exemple, depuis Linux 2.6.14, l'architecture ARM utilise l'appel système suivant :


long arm_fadvise64_64(int fd, int advice,
                      loff_t offset, loff_t len);

Ces détails dépendants de l'architecture sont généralement invisibles des applications grâce à la glibc et sa fonction d'enrobage posix_fadvise() qui utilise l'appel système adapté à l'architecture.

Dans les noyaux antérieurs à 2.6.6, si le paramètre len était nul, la valeur était interprétée comme « zéro octets » et non comme « tous les octets jusqu'à la fin du fichier ».

fincore(1), mincore(2), readahead(2), sync_file_range(2), posix_fallocate(3), posix_madvise(3)

Cette page fait partie de la publication 5.11 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux