SGETMASK(2) Manuel du programmeur Linux SGETMASK(2)

sgetmask, ssetmask - Manipuler les masquages de signaux (obsolète)

#include <sys/syscall.h>      /* Définition des constantes SYS_* */
#include <unistd.h>
long syscall(SYS_sgetmask, void);
long syscall(SYS_ssetmask, long newmask);

Remarque : la glibc ne fournit pas de fonction autour de ces fonctions, ce qui nécessite l'utilisation de syscall(2).

Ces appels système sont obsolètes. Ne les utilisez pas ; utilisez plutôt sigprocmask(2).

sgetmask() renvoie le masque de signaux du processus appelant.

ssetmask() définit le masque de signaux du processus appelant à la valeur fournie dans newmask. Le masque précédent est renvoyé.

Le masque de signaux utilisé pour ces deux appels système sont des masques de bits bruts (contrairement aux sigset_t utilisés par sigprocmask(2)) ; utilisez sigmask(3) pour créer et inspecter ces masques.

sgetmask() retourne toujours avec succès le masque de signaux. ssetmask() réussit toujours et renvoie le masque de signaux précédent.

Ces appels système réussissent toujours.

Depuis Linux 3.16, la prise en charge de ces appels système est facultative, selon que le noyau est construit avec l'option CONFIG_SGETMASK_SYSCALL ou pas.

Ces appels système sont spécifiques à Linux.

Ces appels système ne gèrent pas les numéros de signaux supérieurs à 32 (c'est-à-dire les signaux temps-réel).

Ces appels système n'existent pas sur x86-64.

Il est impossible de bloquer un SIGSTOP ou un SIGKILL.

sigprocmask(2), signal(7)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com>, Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux