GETDOMAINNAME(2) Manuel du programmeur Linux GETDOMAINNAME(2)

getdomainname, setdomainname - Lire et écrire le nom de domaine NIS

#include <unistd.h>

int getdomainname(char *name, size_t len);
int setdomainname(const char *name, size_t len);


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

getdomainname(), setdomainname() :

Depuis la glibc 2.21 :
    _DEFAULT_SOURCE
Pour la glibc 2.19 et 2.20 :
    _DEFAULT_SOURCE || (_XOPEN_SOURCE && _XOPEN_SOURCE < 500)
Pour la glibc antérieure et égale à 2.19 :
    _BSD_SOURCE || (_XOPEN_SOURCE && _XOPEN_SOURCE < 500)

Ces fonctions sont utilisées pour obtenir ou changer le nom de domaine NIS du système hôte. Plus précisément, elles agissent sur le nom de domaine NIS associé à l'espace de noms UTS du processus appelant.

setdomainname() définit le nom de domaine à la valeur fournie dans le tableau de caractères name. Le paramètre len indique le nombre d'octets de name (name n'a donc pas à se terminer par un octet NULL).

getdomainname() renvoie le nom de domaine terminé par NULL dans le tableau de caractères name, ayant une longueur de len octets. Si le nom de domaine terminé par NULL nécessite plus de len octets, getdomainname() renvoie les premiers len octets (glibc) ou produit une erreur (libc).

En cas de succès, zéro est renvoyé. En cas d'erreur, -1 est renvoyé et errno reçoit une valeur adéquate.

setdomainname() peut échouer avec les erreurs suivantes :
EFAULT
name pointe en dehors de l'espace d'adressage utilisateur.
EINVAL
len est négatif ou trop large.
EPERM
L'appelant n'avait pas la capacité CAP_SYS_ADMIN dans l'espace de noms de l'utilisateur associé à son espace de noms UTS (voir namespaces(7)).

getdomainname() peut échouer avec les erreurs suivantes :

EINVAL
Avec getdomainname() et la Libc : name est NULL ou name est plus long que len.

Ces fonctions ne sont pas spécifiées par POSIX.

Depuis Linux 1.0, la limite sur la taille d'un nom de domaine, octet NULL de fin compris, est de 64 octets. Dans les noyaux plus anciens, elle était de 8 octets.

Sur la plupart des architectures Linux (x86 incluse), il n'y a pas d'appel système getdomainname() ; à la place, la glibc implémente getdomainname() comme une fonction de bibliothèque qui renvoie une copie du champ domainname renvoyé par un appel à uname(2).

gethostname(2), sethostname(2), uname(2), uts_namespaces(7)

Cette page fait partie de la publication 5.08 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

10 octobre 2019 Linux