swapon(2) System Calls Manual swapon(2)

swapon, swapoff - Activer/désactiver un fichier ou un périphérique de swap

Bibliothèque C standard (libc, -lc)

#include <sys/swap.h>
int swapon(const char *path, int swapflags);
int swapoff(const char *path);

swapon() active le swap sur le fichier ou le périphérique bloc indiqué dans path. swapoff() arrête le swap sur le fichier ou le périphérique bloc indiqué dans path.

Si l'attribut SWAP_FLAG_PREFER est indiqué dans le paramètre swapflags de swapon(), la nouvelle zone de swap disposera d'une priorité plus élevée que la zone de swap par défaut. La priorité est codée ainsi :


(prio << SWAP_FLAG_PRIO_SHIFT) & SWAP_FLAG_PRIO_MASK

Si l'attribut SWAP_FLAG_DISCARD est indiqué dans le paramètre swapflags de swapon(), les pages d'échange libérées seront supprimées avant d'être réutilisées, si le périphérique d'échange prend en charge l'opération de mise au rebut (« discard ») ou d'élagage (« trim »). Ceci peut améliorer les performances sur certains périphériques SSD (« Solid State Devices »), mais souvent cela n'a pas d'influcence. Consultez aussi la section NOTES.

Cette fonction ne peut être appelée que par un processus privilégié (qui a la capacité CAP_SYS_ADMIN.

Chaque zone de swap a une priorité, haute ou basse. La priorité par défaut est basse. Parmi les zones de basses priorités, les nouvelles zones sont toujours affectées d'une priorité inférieure à celle des zones précédentes.

Toutes les priorités définies avec l'argument swapflags sont plus élevées que la priorité par défaut. Elles peuvent prendre n'importe quelle valeur positive ou nulle choisie par l'appelant. Plus la valeur est haute, plus la priorité est élevée.

Les pages de swap sont allouées dans les zones par ordre décroissant de priorité. Pour des zones de priorité différentes, la plus haute sera toujours remplie entièrement avant d'utiliser la zone de priorité plus faible. Si deux ou plus de zones ont la même priorité, et qu'il s'agit de la plus haute priorité disponible, les pages sont allouées en utilisant un algorithme Round-Robin entre elles.

Sur Linux 1.3.6, le noyau suit généralement ces règles, mais il y a parfois des exceptions.

En cas de succès, zéro est renvoyé. En cas d'erreur, -1 est renvoyé et errno est définie pour préciser l'erreur.

(pour swapon()) Le chemin path est déjà utilisé comme espace d'échange.
Le fichier path existe, mais ne référence ni un fichier ordinaire, ni un périphérique bloc.
(swapon()) Le fichier indiqué ne contient pas de signature de swap correcte ou réside sur un système de fichiers en mémoire comme tmpfs(5).
(swapon()) swapflags contient un drapeau invalide.
(swapoff()) Le chemin path n'est pas actuellement un espace d'échange.
La limite du nombre total de fichiers ouverts pour le système entier a été atteinte.
path n'existe pas.
Pas assez de mémoire pour démarrer le swapping.
L'appelant n'a pas la capacité CAP_SYS_ADMIN, ou le nombre maximal de fichiers d'échange est atteint ; voir la section NOTES.

Linux.

The swapflags argument was introduced in Linux 1.3.2.

La partition ou le fichier doivent être préparés par mkswap(8).

Le nombre de fichiers d'échange qui peuvent être utilisés est limité par la constante MAX_SWAPFILES du noyau. Avant Linux 2.4.10, MAX_SWAPFILES valait 8 ; depuis Linux 2.4.10, il vaut 32. Depuis Linux 2.6.18, cette limite est décrémentée de 2 (et vaut donc 30) si le noyau est compilé avec CONFIG_MIGRATION (qui réserve deux entrées de table de swap pour les l'option possibilités de migration offertes par mbind(2) et migrate_pages(2)). Depuis Linux 2.6.32, la limite est encore décrémentée de 1 si le noyau est compilé avec l'option CONFIG_MEMORY_FAILURE. Depuis Linux 5.14, la limite encore décrémentée de 4 si le noyau est compilé avec l'option CONFIG_DEVICE_PRIVATE.

La suppression de pages d'échange a été introduite dans Linux 2.6.29, puis fut conditionnée à l'attribut SWAP_FLAG_DISCARD dans Linux 2.6.36, qui supprime toujours la zone d'échange entière quand swapon() est appelée, même si ce bit d'attribut n'est pas mis.

mkswap(8), swapoff(8), swapon(8)

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Pierre Giraud <jean-pierregiraud@neuf.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

30 mars 2023 Pages du manuel de Linux 6.05.01