STRERROR(3) Manuel du programmeur Linux STRERROR(3)

strerror, strerrorname_np, strerrordesc_np, strerror_r, strerror_l - return string describing error number

#include <string.h>
char *strerror(int errnum);
const char *strerrorname_np(int errnum);
const char *strerrordesc_np(int errnum);
int strerror_r(int errnum, char *buf, size_t buflen);
            /* conforme XSI */
char *strerror_r(int errnum, char *buf, size_t buflen);
            /* spécifique GNU */
char *strerror_l(int errnum, locale_t locale);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

strerrorname_np(), strerrordesc_np(): _GNU_SOURCE

strerror_r() :

La version compatible XSI est fournie si :
(_POSIX_C_SOURCE >= 200112L) && !  _GNU_SOURCE
Autrement, c'est la version GNU qui est fournie.

La fonction strerror() renvoie un pointeur vers une chaîne qui décrit le code d'erreur passé en argument errnum, en utilisant éventuellement la catégorie LC_MESSAGES de la localisation pour sélectionner la langue appropriée (par exemple, si errnum est EINVAL, la description renvoyée sera « Argument non valable »). Cette chaîne ne doit pas être modifiée par l'application, mais peut être écrasée par un appel ultérieur à strerror() ou strerror_l(). Aucune autre fonction de bibliothèque, y compris perror(3), ne modifie cette chaîne.

Like strerror(), the strerrordesc_np() function returns a pointer to a string that describes the error code passed in the argument errnum, with the difference that the returned string is not translated according to the current locale.

The strerrorname_np() function returns a pointer to a string containing the name of the error code passed in the argument errnum. For example, given EPERM as an argument, this function returns a pointer to the string "EPERM".

La fonction strerror_r() est identique à strerror() mais fonctionne correctement dans un environnement multithread. Cette fonction est disponible en deux versions : une version conforme XSI spécifiée dans POSIX.1-2001 (disponible depuis la glibc 2.3.4, mais non compatible POSIX avant la glibc 2.13) et une version spécifique à GNU (disponible depuis la glibc 2.0). La version compatible XSI est fournie par le paramétrage de la macro de test mentionnée dans le SYNOPSIS, sinon la version spécifique à GNU est fournie. Si aucune macro de test n'est définie explicitement, alors (depuis la glibc 2.4) _POSIX_C_SOURCE est définie par défaut avec la valeur 200112L, de telle sorte que la version compatible XSI de strerror_r() soit fournie par défaut.

La version de strerror_r() conforme XSI est préférée pour les applications portables. Elle renvoie la chaîne d’erreur dans le tampon buf de longueur buflen fourni par l'appelant.

La version de strerror_r() spécifique GNU renvoie un pointeur sur une chaîne contenant le message d'erreur. Cela peut être soit un pointeur vers une chaîne que la fonction stocke dans buf, soit un pointeur vers une chaîne statique (immuable) (auquel cas buf n'est pas utilisé). Si la fonction stocke une chaîne dans buf, au plus buflen octets sont stockés (la chaîne peut être tronquée si buflen est trop petit et qu'errnum est inconnu). La chaîne inclut toujours l'octet NULL final (« \0 »).

strerror_l() est semblable à strerror(), mais fait correspondre à errnum un message d'erreur adapté à la localisation précisée par locale. Le comportement de strerror_l() n'est pas défini si la localisation locale est l'objet spécial de localisation LC_GLOBAL_LOCALE ou si elle n'a pas une valeur valable de localisation.

Les fonctions strerror(), strerror_l() et la fonction GNU strerror_r() renvoient la description correspondante au code transmis, ou un message « Unknown error nnn » si le numéro d'erreur est inconnu.

On success, strerrorname_np() and strerrordesc_np() return the appropriate error description string. If errnum is an invalid error number, these functions return NULL.

La fonction strerror_r() conforme XSI renvoie 0 si elle réussit. En cas d'erreur, un numéro (positif) d'erreur est renvoyé (depuis la glibc 2.13), ou -1 est renvoyé et errno est défini pour indiquer l'erreur (pour les versions de la glibc antérieures à 2.13).

POSIX.1-2001 et POSIX.1-2008 exigent qu'un appel réussi de strerror() ou strerror_l() laisse errno non modifié. Remarquez que, puisqu'aucune valeur de retour de fonction n'est réservée pour indiquer une erreur, une application qui désire vérifier les erreurs devrait initialiser errno à zéro avant l'appel, et vérifier errno après l'appel.

EINVAL
La valeur de errnum n'est pas un code d'erreur valable.
ERANGE
Le tampon fourni n'est pas assez grand pour la chaîne de description d’erreur.

La fonction strerror_l() est apparue dans la glibc 2.6.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
strerror() Sécurité des threads MT-Unsafe race:strerror
strerrorname_np(), strerrordesc_np() Sécurité des threads MT-Safe
strerror_r(), strerror_l() Sécurité des threads MT-Safe

strerror() est spécifiée par POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, C89 et C99. strerror_r() est spécifiée par POSIX.1-2001 et POSIX.1-2008.

strerror_l() est spécifiée dans POSIX.1-2008.

The GNU-specific functions strerror_r(), strerrorname_np(), and strerrordesc_np() are nonstandard extensions.

POSIX.1-2001 permet à strerror() d'écrire errno si l'appel rencontre une erreur mais ne spécifie pas quelle valeur devrait être renvoyée comme résultat de fonction dans l'éventualité d'une erreur. Sur certains systèmes, strerror() renvoie NULL si le numéro d'erreur est inconnu. Sur d'autres, strerror() renvoie une chaîne du style « Error nnn occurred » et écrit EINVAL dans errno si le numéro d'erreur est inconnu. C99 et POSIX.1-2008 exigent que la valeur renvoyée ne soit pas NULL.

La bibliothèque GNU C utilise un tampon de 1024 octets pour strerror(). Cette taille de tampon devrait donc être suffisante pour éviter une erreur ERANGE lors d'un appel à strerror_r().

strerrorname_np() and strerrordesc_np() are thread-safe and async-signal-safe.

err(3), errno(3), error(3), perror(3), strsignal(3), locale(7)

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

1 novembre 2020