QUERY_MODULE(2) Manuel du programmeur Linux QUERY_MODULE(2)

query_module - Interroger le noyau sur diverses choses relatives aux modules

#include <linux/module.h>
int query_module(const char *name, int which, void *buf,
                 size_t bufsize, size_t *ret);

Remarque : cet appel système n'est pas déclaré par les en-têtes de la glibc ; consultez la section NOTES.

Remarque : cet appel système n'est présent dans Linux qu'avant le noyau 2.6.

query_module() demande au noyau des informations sur les modules chargeables. L'information renvoyée est placée dans un tampon pointé par buf. L'appelant doit indiquer la taille de buf dans bufsize. La nature précise et le format de l'information retournée dépendent de l'opération qui a été spécifiée dans which. Certaines opérations nécessitent un name pour identifier un module actuellement chargé, d'autres permettent que name soit NULL, indiquant le noyau.

which peut prendre les valeurs suivantes :

0
Retourner avec succès si le noyau prend en charge query_module(). Utilisé pour tester la disponibilité de l'appel système.
Renvoyer les noms de tous les modules chargés. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
Renvoyer le nom de tous les modules utilisés par le module indiqué. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
Renvoyer le nom de tous les modules utilisant le module indiqué. C'est l'inverse de QM_DEPS. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
Renvoyer les symboles et valeurs exportés par le noyau ou le module indiqué. Le tampon renvoyé est un tableau de structures de la forme suivante :

struct module_symbol {

unsigned long value;
unsigned long name; };

suivi par des chaînes de caractères terminées par un octet nul. La valeur de name est le décalage en caractère de la chaîne relativement au début de buf ; ret prend la valeur du nombre de modules.
Renvoyer diverses informations sur le module indiqué. Le format du tampon de sortie est de la forme :

struct module_info {

unsigned long address;
unsigned long size;
unsigned long flags; };

address est l'adresse noyau où se trouve le module, size est la taille en octets du module et flags un masque de MOD_RUNNING, MOD_AUTOCLEAN, etc., qui indique l'état actuel du module (consultez le fichier include/linux/module.h dans les sources du noyau Linux). ret prend la valeur de la taille de la structure module_info.

On success, zero is returned. On error, -1 is returned and errno is set to indicate the error.

Au moins une adresse parmi name, buf ou ret est en dehors de l'espace d'adressage accessible du programme.
which est invalide ou name est NULL (indiquant le noyau) mais ce n'est pas permis avec la valeur de which.
Aucun module du nom name n'existe.
La taille du tampon fournie est trop petite ; ret prend la valeur de la taille minimum nécessaire.
query_module() n'est pas pris en charge par cette version du noyau (par exemple un noyau en version 2.6 ou au-delà).

Cet appel système n'est présent dans Linux que jusqu'au noyau 2.4 ; il a été supprimé dans Linux 2.6.

query_module() est spécifique à Linux.

Certains renseignements, qui étaient auparavant disponibles avec query_module(), peuvent être obtenus dans /proc/modules, /proc/kallsyms et les fichiers du répertoire /sys/modules.

L'appel système query_module() n'est pas pris en charge par la glibc. Il n'est pas déclaré dans les en-têtes de la glibc, mais par un caprice de l'histoire, la glibc fournit une interface binaire pour cet appel système. Ainsi, il suffit de déclarer manuellement l'interface dans votre code pour utiliser cet appel système. Sinon, vous pouvez l'invoquer en utilisant syscall(2).

create_module(2), delete_module(2), get_kernel_syms(2), init_module(2), lsmod(8), modinfo(8)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux