MCHECK(3) Manuel du programmeur Linux MCHECK(3)

mcheck, mcheck_check_all, mcheck_pedantic, mprobe - Vérifier la cohérence du tas

#include <mcheck.h>
int mcheck(void (*abortfunc)(enum mcheck_status mstatus));
int mcheck_pedantic(void (*abortfunc)(enum mcheck_status mstatus));
void mcheck_check_all(void);
enum mcheck_status mprobe(void *ptr);

La fonction mcheck() installe des fonctions de rappel (« hook ») pour les fonctions d'allocation mémoire malloc(3). Ces fonctions activent des vérifications de cohérence de l'état du tas. Ces vérifications permettent de détecter des erreurs telles que libérer plusieurs fois un bloc de mémoire, ou corrompre les structures internes précédant le bloc de mémoire allouée.

Pour être active, la fonction mcheck() doit être appelée avant le premier appel à malloc(3) ou autre fonction associée. S'il est difficile de s'en assurer, lier le programme avec -lmcheck ajoute un appel implicite à mcheck() (avec un paramètre NULL) avant le premier appel à une fonction d'allocation mémoire.

La fonction mcheck_pedantic() est similaire à mcheck(), mais effectue les vérifications pour tous les blocs alloués quelque soit la fonction d'allocation mémoire appelée. Cela peut être très lent !

La fonction mcheck_check_all() déclenche une vérification immédiate de tous les blocs alloués. Cet appel n'est pris en compte que si mcheck() a déjà été appelé.

If the system detects an inconsistency in the heap, the caller-supplied function pointed to by abortfunc is invoked with a single argument, mstatus, that indicates what type of inconsistency was detected. If abortfunc is NULL, a default function prints an error message on stderr and calls abort(3).

La fonction mprobe() effectue une vérification de cohérence du bloc de mémoire allouée pointé par ptr. La fonction mcheck() doit avoir été déjà appelée, ou mprobe() renverra MCHECK_DISABLED.

La liste suivante décrit les valeurs renvoyées par mprobe() ou passées via le paramètre mstatus lors de l'appel à mstatus.

MCHECK_DISABLED (seulement pour mprobe())
La vérification de cohérence n'a pu être effectuée, car mcheck() n'a pas été appelé avant le premier appel à une fonction d'allocation mémoire.
MCHECK_OK (seulement pour mprobe())
Aucune incohérence détectée.
MCHECK_HEAD
La mémoire précédant immédiatement le bloc alloué a été altérée.
MCHECK_TAIL
La mémoire suivant immédiatement le bloc alloué a été altérée.
MCHECK_FREE
Un bloc de mémoire a été libéré deux fois.

mcheck() et mcheck_pedantic() renvoient 0 en cas de succès, -1 en cas d'erreur.

Les fonctions mcheck_pedantic() et mcheck_check_all() sont disponibles depuis la glibc 2.2. Les fonctions mcheck() et mprobe() sont disponibles depuis au moins la glibc 2.0.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
mcheck(), mcheck_pedantic(), mcheck_check_all(), mprobe() Sécurité des threads MT-Unsafe race:mcheck const:malloc_hooks

Ces fonctions sont des extensions GNU.

Lier le programme avec -lmcheck comme utiliser la variable d'environnement MALLOC_CHECK_ (décrite dans mallopt(3)) permettent de détecter le même type d'erreurs. Cependant, MALLOC_CHECK_ ne nécessite pas de modifier l'édition de liens.

L'exemple ci-dessous montre ce qu'il se passe lorsqu'un programme appelle mcheck() avec un paramètre NULL puis libère le même bloc de mémoire deux fois.


$ ./a.out
About to free
About to free a second time
block freed twice
Abandon

#include <stdlib.h>
#include <stdio.h>
#include <mcheck.h>
int
main(int argc, char *argv[])
{
    char *p;
    if (mcheck(NULL) != 0) {
        fprintf(stderr, "échec de mcheck()\n");
        exit(EXIT_FAILURE);
    }
    p = malloc(1000);
    fprintf(stderr, "About to free\n");
    free(p);
    fprintf(stderr, "\nAbout to free a second time\n");
    free(p);
    exit(EXIT_SUCCESS);
}

malloc(3), mallopt(3), mtrace(3)

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

9 juin 2020 GNU