ICONV(3) Manuel du programmeur Linux ICONV(3)

iconv - Conversion de jeux de caractères

#include <iconv.h>
size_t iconv(iconv_t cd,
             char **restrict inbuf, size_t *restrict inbytesleft,
             char **restrict outbuf, size_t *restrict outbytesleft);

La fonction iconv() convertit une séquence de caractères dans un jeu de caractères en une séquence de caractères dans un autre jeu de caractères. Le paramètre cd est un descripteur de conversion (en anglais conversion descriptor), créé préalablement par un appel à iconv_open(3) ; le descripteur de conversion définit les jeux de caractères qu'iconv() utilise pour cette conversion. Le paramètre inbuf est l'adresse d'une variable qui pointe vers le premier caractère de la séquence d'entrée ; le paramètre outbuf est l'adresse d'une variable qui pointe vers le premier octet disponible dans le tampon de sortie, et outbytesleft indique le nombre d'octets disponibles dans le tampon de sortie.

Cette routine est principalement utilisée quand inbuf et *inbuf sont non NULL. Dans ce cas, iconv() convertit la séquence multioctet débutant en *inbuf en une séquence multioctet commençant en *outbuf. Au plus *inbytesleft octets seront lus, en partant de *inbuf. Au plus *outbytesleft octets seront écrits en commençant en *outbuf.

La fonction iconv() convertit un caractère multioctet à la fois. Pour chaque conversion, elle augmente *inbuf et diminue *inbytesleft du nombre d'octets d'entrée convertis, et elle augmente *outbuf et diminue *outbytesleft du nombre d'octets de sortie écrits et met à jour l'état de conversion contenu au sein de cd. Si le jeu de caractère de l'entrée est avec état, la fonction iconv() peut aussi convertir une séquence d'octets d'entrée en une mise à jour de l'état de conversion sans produire d'octet de sortie ; une entrée de ce type est appelée shift sequence. La conversion peut s'arrêter pour quatre raisons :

1.
Une séquence multioctet invalide a été trouvée en entrée. Dans ce cas, errno est définie à EILSEQ et la fonction renvoie (size_t) -1. Ensuite, *inbuf pointera sur le début de la séquence multioctet invalide.
2.
La séquence d'entrée multioctet a été convertie entièrement, c'est-à-dire que *inbytesleft est descendu jusqu'à zéro. Dans ce cas, iconv() renvoie le nombre de conversions irréversibles réalisées durant l'appel.
3.
Une séquence multioctet incomplète a été trouvée alors que la séquence d'entrée se terminait. Dans ce cas, errno est définie à EINVAL et la fonction renvoie (size_t) -1. Ensuite, *inbuf pointera sur le début de la séquence multioctet incomplète.
4.
Le tampon de sortie n'a plus de place pour stocker le prochain caractère converti. Dans ce cas, errno contiendra E2BIG et la fonction renverra (size_t) -1.

Une autre possibilité se présente quand inbuf ou *inbuf est NULL, mais si ni outbuf, ni *outbuf ne le sont. Dans ce cas, la fonction iconv() essaye de mettre l'état de conversion de cd dans l'état initial, et de mémoriser la séquence de décalage correspondante dans *outbuf. Au maximum *outbytesleft octets seront écrits en commençant en *outbuf. Si le tampon de sortie ne contient pas assez de place pour réinitialiser la séquence, errno est définie à E2BIG et la fonction renvoie (size_t) -1. Sinon, elle augmente *outbuf et diminue *outbytesleft du nombre d'octets écrits.

Un troisième cas est possible, si inbuf ou *inbuf est NULL, et si outbuf ou *outbuf est NULL. Dans ce cas, la fonction iconv() replace l'état de conversion cd dans l'état de conversion initial.

The iconv() function returns the number of characters converted in a nonreversible way during this call; reversible conversions are not counted. In case of error, iconv() returns (size_t) -1 and sets errno to indicate the error.

Les erreurs suivantes peuvent se produire, entre autres :

Il n'y a pas assez de place dans *outbuf.
Une séquence multioctet invalide a été trouvée en entrée.
Une séquence multioctet incomplète a été trouvée en entrée.

Cette fonction est disponible dans la glibc depuis la version 2.1.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
iconv() Sécurité des threads MT-Safe race:cd

La fonction iconv() peut être appelée par plusieurs « threads » (MT-Safe) tant que les appelants s'arrangent pour exclure mutuellement l'argument cd.

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

Dans chaque série d'appels à iconv(), le dernier devrait être celui ayant inbuf ou *inbuf égal à NULL, afin de purger toute entrée partiellement convertie.

Bien qu'inbuf et outbuf soient déclarés de type char **, cela ne signifie pas que les objets vers lesquels ils pointent puissent être interprétés comme des chaînes de caractères C ou comme des tableaux de caractères ; l'interprétation des séquences d'octets comme caractères est gérée de manière interne par les fonctions de conversion. Dans certains jeux de caractères, un octet nul peut être une partie valide d'un caractère multioctet.

Celui qui appelle iconv() doit s'assurer que les pointeurs passés à la fonction permettent d'accéder aux caractères dans le jeu de caractères approprié. Il faut en particulier assurer un alignement correct sur les plateformes qui ont des exigences très strictes en matière d'alignement.

iconv_close(3), iconv_open(3), iconvconfig(8)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 GNU