BSD_SIGNAL(3) Manuel du programmeur Linux BSD_SIGNAL(3)

bsd_signal - Gestion des signaux avec la sémantique BSD

#include <signal.h>
typedef void (*sighandler_t)(int);
sighandler_t bsd_signal(int signum, sighandler_t handler);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

bsd_signal():


Since glibc 2.26:
_XOPEN_SOURCE >= 500
&& ! (_POSIX_C_SOURCE >= 200809L)
Glibc 2.25 and earlier:
_XOPEN_SOURCE

La fonction bsd_signal() prend les mêmes paramètres et effectue la même tâche que signal(2).

La différence entre les deux est que bsd_signal() garantit de fournir une sémantique de signal fiable, qui est : a) le signal n'est pas remis à sa valeur par défaut lorsque le gestionnaire de signal est appelé ; b) les autres occurrences du signal sont bloquées pendant l'exécution du gestionnaire ; c) si le gestionnaire interrompt un appel système bloquant, alors l'appel système est automatiquement redémarré. Une application portable ne peut pas se baser sur signal(2) pour fournir ces garanties.

La fonction bsd_signal renvoie la valeur précédente du gestionnaire de signal ou SIG_ERR lors d'une erreur.

Comme pour signal(2).

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
bsd_signal() Sécurité des threads MT-Safe

BSD 4.2, POSIX.1-2001. POSIX.1-2008 supprime la spécification de bsd_signal() et recommande à la place l'utilisation de sigaction(2).

L'utilisation de bsd_signal() est à éviter, utilisez sigaction(2) à la place.

Sur des systèmes Linux modernes, bsd_signal() et signal(2) sont équivalents. Cependant, sur de vieux systèmes, signal(2) fournit une sémantique de signal non fiable ; consultez signal(2) pour plus de détails.

Le type sighandler_t est une extension GNU ; ce type n'est défini que si la macro de test de fonctionnalités _GNU_SOURCE est définie.

sigaction(2), signal(2), sysv_signal(3), signal(7)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021