STRDUP(3) Manuel du programmeur Linux STRDUP(3)

strdup, strndup, strdupa, strndupa - Dupliquer une chaîne

#include <string.h>
char *strdup(const char *s);
char *strndup(const char *s, size_t n);
char *strdupa(const char *s);
char *strndupa(const char *s, size_t n);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

strdup() :

_XOPEN_SOURCE >= 500 || /* Depuis la glibc 2.12 : */ _POSIX_C_SOURCE >= 200809L || /* Versions de la glibc <= 2.19 : */ _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

strndup() :

Depuis la glibc 2.10 :
_POSIX_C_SOURCE >= 200809L
Avant la glibc 2.10 :
_GNU_SOURCE

strdupa(), strndupa() : _GNU_SOURCE

La fonction strdup() renvoie un pointeur sur une nouvelle chaîne de caractères qui est dupliquée depuis s. La mémoire occupée par cette nouvelle chaîne est obtenue en appelant malloc(3), et peut (et doit) donc être libérée avec free(3).

La fonction strndup() est identique, mais ne copie au plus que n octets. Si s est plus grande que n, seuls n octets sont copiés, et l'octet NULL de fin (« \0 ») est ajouté.

strdupa et strndupa sont similaires, mais utilisent alloca(3) pour allouer le tampon. Elles sont directement utilisables avec GNU GCC, mais souffrent des mêmes restrictions que alloca(3).

En cas de succès, la fonction strdup() renvoie un pointeur sur la chaîne dupliquée. NULL est renvoyé s'il n'y avait pas assez de mémoire et errno contient le code d'erreur.

ENOMEM
Mémoire disponible insuffisante pour dupliquer la chaîne.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
strdup(), strndup(), strdupa(), strndupa() Sécurité des threads MT-Safe

strdup() est conforme à SVr4, 4.3BSD, POSIX.1-2001. strndup() est conforme à POSIX.1-2008. strdupa() et strndupa() sont des extensions GNU.

alloca(3), calloc(3), free(3), malloc(3), realloc(3), string(3), wcsdup(3)

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

6 mars 2019 GNU