pthread_setname_np(3) Library Functions Manual pthread_setname_np(3)

pthread_setname_np, pthread_getname_np - Définir ou obtenir le nom d'un thread

Bibliothèque de threads POSIX (libpthread, -lpthread)

#define _GNU_SOURCE             /* Consultez feature_test_macros(7) */
#include <pthread.h>
int pthread_setname_np(pthread_t thread, const char *nom);
int pthread_getname_np(pthread_t thread, char nom[.taille], size_t taille);

Par défaut, tous les threads créés par pthread_create() héritent du nom de programme. La fonction pthread_setname_np() permet d'affecter un nom propre à un thread, ce qui peut être utile pour déboguer une application multithread. Le nom du thread est une chaîne de langage C significative, dont la longueur ne peut dépasser 16 caractères, caractère nul final ('\0') inclus. L'argument thread indique le thread dont le nom doit être changé ; le nouveau nom est précisé dans nom.

La fonction pthread_getname_np() permet de récupérer le nom du thread. L'argument thread indique le thread dont le nom doit être récupéré. Le tampon nom est utilisé pour renvoyer le nom du thread ; taille indique le nombre d'octets disponibles dans nom. La longueur du tampon indiqué dans nom doit être d'au moins 16 caractères. Le nom du thread renvoyé dans le tampon de retour est terminé par caractère nul.

En cas de succès, ces fonctions renvoient 0 ; en cas d'erreur, elles renvoient un code d'erreur non nul.

La fonction pthread_setname_np() peut échouer avec l'erreur suivante :

La longueur de la chaîne vers laquelle pointe nom dépasse la limite autorisée.

La fonction pthread_getname_np() peut échouer avec l'erreur suivante :

Le tampon indiqué par nom et taille a une taille insuffisante pour contenir le nom du thread.

Si l'une de ces fonctions ne parvient pas à ouvrir /proc/self/task/tid/comm, alors l'appel peut échouer en retournant l'une des erreurs décrites dans open(2)

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
pthread_setname_np(), pthread_getname_np() Sécurité des threads MT-Safe

GNU ; d'où le suffixe « _np » (non portable) dans leur nom.

glibc 2.12.

pthread_setname_np() écrit en interne dans le fichier comm du thread (dans le système de fichiers /proc) : /proc/self/task/tid/comm. pthread_getname_np() récupère le nom du thread à ce même endroit.

Le programme ci-dessous illustre l'utilisation de pthread_setname_np() et de pthread_getname_np().

La session d'interpréteur suivant montre un échantillon d'exécution du programme :


$ ./a.out
Thread créé. Le nom par défaut est : a.out
Le nom du thread après nommage est THREADFOO.
^Z                          # Suspendre l'exécution du programme
[1]+  Stoppé            ./a.out
$ ps H -C a.out -o 'pid tid cmd comm'

PID TID CMD COMMAND
5990 5990 ./a.out a.out
5990 5991 ./a.out THREADFOO $ cat /proc/5990/task/5990/comm a.out $ cat /proc/5990/task/5991/comm THREADFOO

#define _GNU_SOURCE
#include <err.h>
#include <errno.h>
#include <pthread.h>
#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <string.h>
#include <unistd.h>
#define NAMELEN 16
static void *
threadfunc(void *parm)
{

sleep(5); // allow main program to set the thread name
return NULL; } int main(int argc, char *argv[]) {
pthread_t thread;
int rc;
char thread_name[NAMELEN];
rc = pthread_create(&thread, NULL, threadfunc, NULL);
if (rc != 0)
errc(EXIT_FAILURE, rc, "pthread_create");
rc = pthread_getname_np(thread, thread_name, NAMELEN);
if (rc != 0)
errc(EXIT_FAILURE, rc, "pthread_getname_np");
printf("Created a thread. Default name is: %s\n", thread_name);
rc = pthread_setname_np(thread, (argc > 1) ? argv[1] : "THREADFOO");
if (rc != 0)
errc(EXIT_FAILURE, rc, "pthread_setname_np");
sleep(2);
rc = pthread_getname_np(thread, thread_name, NAMELEN);
if (rc != 0)
errc(EXIT_FAILURE, rc, "pthread_getname_np");
printf("The thread name after setting it is %s.\n", thread_name);
rc = pthread_join(thread, NULL);
if (rc != 0)
errc(EXIT_FAILURE, rc, "pthread_join");
printf("Done\n");
exit(EXIT_SUCCESS); }

prctl(2), pthread_create(3), pthreads(7)

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com> et Jean-Pierre Giraud <jean-pierregiraud@neuf.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

20 juillet 2023 Pages du manuel de Linux 6.05.01