SPU_RUN(2) Manuel du programmeur Linux SPU_RUN(2)

spu_run - Exécuter un contexte SPU

#include <sys/spu.h>          /* Definition of SPU_* constants */
#include <sys/syscall.h>      /* Definition of SYS_* constants */
#include <unistd.h>
int spu_run(int fd, uint32_t *npc, uint32_t *event);

Note: glibc provides no wrapper for spu_run(), necessitating the use of syscall(2).

L'appel système spu_run() est utilisé sur les PowerPC disposant de l'architecture du processeur Cell dans le but d'accéder aux SPUs (Synergistic Processor Units). L'argument fd est un descripteur de fichiers renvoyé par spu_create(2) qui se réfère à un contexte SPU spécifique. Lorsque le contexte est livré à un SPU physique, il démarre son exécution au pointeur d'instruction passé à npc.

L'exécution du code SPU se fait de manière synchrone. C'est pourquoi spu_run() est bloquant tant que le SPU fonctionne. S'il est nécessaire d'exécuter du code SPU en parallèle avec d'autres codes, que se soit sur le processeur principal ou sur d'autres SPU, un nouveau thread doit d'abord être créé (par exemple en utilisant pthread_create(3)).

Lorsque spu_run() revient, la valeur courante du pointeur d'instruction SPU est écrite à npc, donc il est possible d'appeler spu_run() de nouveau avec le même pointeur npc.

Le paramètre event fournit un tampon pour un code d'état étendu. Si le contexte SPU a été créé avec l'attribut SPU_CREATE_EVENTS_ENABLED, ce tampon sera rempli par le noyau Linux avant que spu_run() revienne.

Le code d'état peut être l'une (ou plus) des constantes suivantes :

Une erreur d'alignement DMA s'est produite.
Une commande MFC DMA invalide a été tentée.
Une erreur de stockage DMA s'est produite.
Une instruction illégale a été exécutée.

NULL est une valeur valable pour le paramètre event. Dans ce cas, les événements ne seront pas remontés au processus appelant.

On success, spu_run() returns the value of the spu_status register. On failure, it returns -1 and sets errno is set to indicate the error.

La valeur du registre spu_status est un masque de bits de code d'erreurs et en option d'un code de retour de 14 bits provenant de l'instruction stop-and-signal du SPU. Les bits des masques du code de retour sont :

0x02
Le SPU a été stoppé par une instruction stop-and-signal.
0x04
Le SPU a été arrêté par une instruction halt.
0x08
Le SPU est en attente d'un canal.
0x10
Le SPU est en mode single-step.
0x20
SPU a essayé d'exécuter une instruction non valable.
0x40
SPU a essayé d'accéder à un canal non valable.
0x3fff0000
Les bits masqués avec cette valeur contiennent le code renvoyé par une instruction stop-and-signal. Ces bits ne sont valables que si le bit 0x02 est positionné.

Si spu_run() ne renvoie pas d'erreur, au moins un des huit bits de poids faible est toujours positionné.

fd n'est pas un descripteur de fichier valable.
npc n'est pas un pointeur valable ou event n'est ni NULL ni un pointeur valable.
Un signal est apparu pendant la progression de spu_run() ; consultez signal(7). La valeur npc a été mise à jour à la nouvelle valeur du compteur de programme si nécessaire.
fd n'est pas un descripteur de fichier valable renvoyé par spu_create(2).
Il n'y a pas suffisamment de mémoire disponible pour gérer une faute de page résultant d'un accès direct à la mémoire d'un MFC (« Memory Flow Controller »).
La fonctionnalité n'est par fournie par le système actuel parce que le matériel ne fournit pas de SPU ou parce que le module spufs n'est pas chargé.

L'appel système spu_run() est apparu dans Linux 2.6.16.

Cet appel système est spécifique à Linux et implémenté uniquement sur l'architecture PowerPC. Les programmes qui l'utilisent ne sont pas portables.

spu_run() is meant to be used from libraries that implement a more abstract interface to SPUs, not to be used from regular applications. See http://www.bsc.es/projects/deepcomputing/linuxoncell/ for the recommended libraries.

Vous trouverez ci-dessous un exemple pour lancer un programme simple, d'une instruction SPU, utilisant l'appel système spu_run().

#include <stdlib.h>
#include <stdint.h>
#include <unistd.h>
#include <stdio.h>
#include <sys/types.h>
#include <fcntl.h>
#define handle_error(msg) \

do { perror(msg); exit(EXIT_FAILURE); } while (0) int main(void) {
int context, fd, spu_status;
uint32_t instruction, npc;
context = spu_create("/spu/example-context", 0, 0755);
if (context == -1)
handle_error("spu_create");
/*
* Write a 'stop 0x1234' instruction to the SPU's
* local store memory.
*/
instruction = 0x00001234;
fd = open("/spu/example-context/mem", O_RDWR);
if (fd == -1)
handle_error("open");
write(fd, &instruction, sizeof(instruction));
/*
* set npc to the starting instruction address of the
* SPU program. Since we wrote the instruction at the
* start of the mem file, the entry point will be 0x0.
*/
npc = 0;
spu_status = spu_run(context, &npc, NULL);
if (spu_status == -1)
handle_error("open");
/*
* We should see a status code of 0x1234002:
* 0x00000002 (spu was stopped due to stop-and-signal)
* | 0x12340000 (the stop-and-signal code)
*/
printf("SPU Status: %#08x\n", spu_status);
exit(EXIT_SUCCESS); }

close(2), spu_create(2), capabilities(7), spufs(7)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux