SOCKATMARK(3) Manuel du programmeur Linux SOCKATMARK(3)

sockatmark - Déterminer si la socket a atteint la marque de données hors-bande

#include <sys/socket.h>
int sockatmark(int sockfd);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

sockatmark():


_POSIX_C_SOURCE >= 200112L

sockatmark() renvoie une valeur indiquant si oui ou non la socket référencée par le descripteur de fichier sockfd a atteint une marque de données hors-bande. Si la socket a atteint la marque, la fonction renvoie 1, sinon elle renvoie 0. Cette fonction ne supprime pas la marque de données hors-bande.

Un appel réussit à sockatmark() renvoie 1 si la socket a atteint la marque de données hors-bande, ou 0 dans le cas contraire. En cas d'erreur, elle renvoie -1 et écrit errno en conséquence.

sockfd n'est pas un descripteur de fichier valable.
sockfd n'est pas un descripteur de fichier sur lequel sockatmark() peut s'appliquer.

sockatmark() a été ajoutée à la glibc dans la version 2.2.4.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
sockatmark() Sécurité des threads MT-Safe

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

Si sockatmark() renvoie 1, les données hors-bande peuvent être lues en utilisant l'attribut MSG_OOB de recv(2).

Les données hors-bande ne sont supportées que par certains protocoles de socket de flux.

sockatmark() peut être appelée de manière sûre par un gestionnaire pour le signal SIGURG.

sockatmark() est implémentée en utilisant l'opération ioctl(2) SIOCATMARK.

Avant la glibc 2.4, sockatmark() ne fonctionnait pas.

Le code suivant peut être utilisé après la réception d'un signal SIGURG pour lire (et abandonner) toutes les données jusqu'à la marque de données hors-bande, puis lit l'octet de donnée à la marque :


char buf[BUF_LEN];
char oobdata;
int atmark, s;
for (;;) {
atmark = sockatmark(sockfd);
if (atmark == -1) {
perror("sockatmark");
break;
}
if (atmark)
break;
s = read(sockfd, buf, BUF_LEN);
if (s == -1)
perror("read");
if (s <= 0)
break;
}
if (atmark == 1) {
if (recv(sockfd, &oobdata, 1, MSG_OOB) == -1) {
perror("recv");
...
}
}

fcntl(2), recv(2), send(2), tcp(7)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux