S390_RUNTIME_INSTR(2) System Calls Manual S390_RUNTIME_INSTR(2)

s390_runtime_instr – Activer ou désactiver l’instrumentation de l'activité du processeur s390

#include <asm/runtime_instr.h> /* Definition of S390_* constants */
#include <sys/syscall.h>       /* Definition of SYS_* constants */
#include <unistd.h>
int syscall(SYS_s390_runtime_instr, int command, int signum);

Note: glibc provides no wrapper for s390_runtime_instr(), necessitating the use of syscall(2).

L'appel système s390_runtime_instr() démarre ou arrête l’instrumentation de l'activité du processeur pour le thread appelant.

L'argument command décide du démarrage (S390_RUNTIME_INSTR_START, 1) ou de l'arrêt (S390_RUNTIME_INSTR_STOP, 2) de l’instrumentation lors de l'exécution du thread appelant.

L'argument signum précise le numéro du signal temps-réel. Cet argument était utilisé pour indiquer un numéro de signal à délivrer au thread si le tampon d’instrumentation était plein ou si une interruption « run-time-instrumentation-halted » était survenue. Cette fonctionnalité n’a jamais été utilisée et sa prise en charge a été supprimée dans Linux 4.4. Par conséquent, dans les noyaux actuels, cet argument est ignoré.

S'il réussit, l'appel s390_runtime_instr() renvoie la valeur 0 et permet au thread l’instrumentation de l’exécution en lui assignant un bloc de contrôle d’instrumentation par défaut. Le composant appelant peut alors accéder en lecture ou modifier le bloc de contrôle et démarrer l’instrumentation. S'il échoue, l'appel renvoie -1 et errno est positionné pour indiquer l'erreur.

La valeur spécifiée dans command n'est pas une commande valable.
La valeur indiquée dans signum n'est pas un numéro de signal temps réel. À partir de Linux 4.4, l'argument signum n'a pas d'effet, si bien qu'un numéro de signal non valable n’engendrera pas une erreur.
L'allocation de la mémoire pour le bloc de contrôle d’instrumentation a échoué.
Le mécanisme d’instrumentation d'exécution n'est pas disponible.

Cet appel système est disponible depuis Linux 3.7.

L'appel système spécifique à Linux n'est disponible que pour l'architecture s390. Le mécanisme d’instrumentation d'exécution est disponible à partir d’EC12 de System z.

Le fichier d'en-tête asm/runtime_instr.h est disponible depuis Linux 4.16.

À partir de Linux 4.4, la prise en charge des signaux a été supprimée ainsi que la vérification si signum est un signal temps réel valable. Pour une rétro-compatibilité avec les anciens noyaux, il est recommandé de fournir un numéro de signal temps réel valable dans signum et d'installer un gestionnaire pour ce signal.

syscall(2), signal(7)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com>, Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Manuel du programmeur Linux