KEY_SETSECRET(3) Manuel du programmeur Linux KEY_SETSECRET(3)

key_decryptsession, key_encryptsession, key_setsecret, key_gendes, key_secretkey_is_set - Interface pour le démon générateur de clé RPC.

#include <rpc/rpc.h>
int key_decryptsession(char *remotename, des_block *deskey);
int key_encryptsession(char *remotename, des_block *deskey);
int key_gendes(des_block *deskey);
int key_setsecret(char *key);
int key_secretkey_is_set(void);

Ces fonctions sont utilisées dans le mécanisme d'authentification des RPC sécurisées (AUTH_DES). Les programmes utilisateurs ne devraient pas en avoir besoin.

La fonction key_decryptsession() utilise le nom du serveur (distant) et effectue un décodage avec la clé DES transmise. Elle utilise la clé publique du serveur et la clé privée associée avec l'UID effectif du processus appelant.

La fonction key_encryptsession() est l'inverse de key_decryptsession(). Elle crypte les clés DES avec la clé publique du serveur et la clé secrète associée à l'UID effectif du processus appelant.

La fonction key_gendes() est utilisée pour demander à un serveur une clé de session sécurisée.

La fonction key_setsecret() définit la clé associée à l'UID effectif du processus appelant.

La fonction key_secretkey_is_set() sert à savoir su une clé a été enregistrée pour l'UID effectif du processus appelant.

Ces fonctions renvoient 1 si elles réussissent et zéro si elles échouent.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
key_decryptsession(), key_encryptsession(), key_gendes(), key_setsecret(), key_secretkey_is_set() Sécurité des threads MT-Safe

Notez bien qu'il y a deux types de cryptage ici : l'un est asymétrique, avec une clé publique et une clé secrète. L'autre est symétrique, avec la clé DES 64-bits.

Ces routines faisaient partie du projet Linux/Doors, à présent abandonné.

crypt(3)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021