GETSUBOPT(3) Manuel du programmeur Linux GETSUBOPT(3)

getsubopt - Parcourir les arguments des sous-options depuis une chaîne

#include <stdlib.h>
int getsubopt(char **restrict optionp, char *const *restrict tokens,
              char **restrict valuep);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

getsubopt() :


_XOPEN_SOURCE >= 500
|| /* Depuis la version 2.12 de la glibc : */ _POSIX_C_SOURCE >= 200809L

getsubopt() parcourt la liste des sous-options séparées par des virgules fournie dans optionp (une liste de sous-options est typiquement créée lorsque getopt(3) est utilisée pour parcourir une ligne de commande ; consultez par exemple l'option -o de mount(8)). Chaque sous-option peut être associée à une valeur qui est séparée de son nom par un signe égal. La suite est un exemple de ce type de chaîne qui peut être passé à optionp :


ro,name=xyz

L'argument tokens est un pointeur vers un tableau de pointeurs (terminé par NULL) vers les marqueurs que getsubopt() recherche dans optionp. Les marqueurs doivent être distincts, contenant des chaînes terminées par un caractère nul d'au moins un caractère, sans signe égal ou virgule.

Chaque appel à getsubopt() renvoie une information sur la prochaine sous-option contenue dans optionp qui n'a pas été traitée. Le premier signal égal (s'il existe) est interprété comme un séparateur entre un nom et une valeur de sous-option. La valeur se termine à la prochaine virgule ou (pour la dernière sous-option) à la fin de la chaîne. Si le nom d'une sous-option correspond à un nom de tokens et qu'une chaîne de valeur est trouvée, getsubopt() définit *valuep à l'adresse de cette chaîne. La première virgule in optionp est surpassée par un octet nul, ainsi *valuep est exactement « la chaîne de valeur » de cette sous-option.

Si la sous-option est reconnue, mais qu'aucune chaîne de valeur n'existe, *valuep est défini à NULL.

Lorsque getsubopt() renvoie, optionp pointe vers la prochaine sous-option, ou vers l'octet nul (« \0 ») en fin de chaîne, si la dernière sous-option vient juste d'être traitée.

Si la première sous-option de optionp est reconnue, getsubopt() renvoie l'index de l'élément de tokens correspondant à la sous-option. Sinon, -1 est renvoyé et *valuep correspond à la chaîne nom[=valeur].

Puisque *optionp est modifié, la première sous-option avant l'appel à getsubopt() n'est pas nécessairement la même qu'après.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
getsubopt() Sécurité des threads MT-Safe

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

Puisque getsubopt() réécrit toutes les virgules trouvées dans la chaîne *optionp, cette chaîne doit être accessible en écriture, elle ne peut pas être une chaîne constante.

Le programme suivant attend des sous-options après l'option « -o ».

#define _XOPEN_SOURCE 500
#include <stdlib.h>
#include <assert.h>
#include <stdio.h>
int
main(int argc, char *argv[])
{

enum {
RO_OPT = 0,
RW_OPT,
NAME_OPT
};
char *const token[] = {
[RO_OPT] = "ro",
[RW_OPT] = "rw",
[NAME_OPT] = "name",
NULL
};
char *subopts;
char *value;
int opt;
int readonly = 0;
int readwrite = 0;
char *name = NULL;
int errfnd = 0;
while ((opt = getopt(argc, argv, "o:")) != -1) {
switch (opt) {
case 'o':
subopts = optarg;
while (*subopts != '\0' && !errfnd) {
switch (getsubopt(&subopts, token, &value)) {
case RO_OPT:
readonly = 1;
break;
case RW_OPT:
readwrite = 1;
break;
case NAME_OPT:
if (value == NULL) {
fprintf(stderr, "Missing value for "
"suboption '%s'\n", token[NAME_OPT]);
errfnd = 1;
continue;
}
name = value;
break;
default:
fprintf(stderr, "No match found "
"for token: /%s/\n", value);
errfnd = 1;
break;
}
}
if (readwrite && readonly) {
fprintf(stderr, "Only one of '%s' and '%s' can be "
"specified\n", token[RO_OPT], token[RW_OPT]);
errfnd = 1;
}
break;
default:
errfnd = 1;
}
}
if (errfnd || argc == 1) {
fprintf(stderr, "\nUsage: %s -o <suboptstring>\n", argv[0]);
fprintf(stderr, "suboptions are 'ro', 'rw', "
"and 'name=<value>'\n");
exit(EXIT_FAILURE);
}
/* Remainder of program... */
exit(EXIT_SUCCESS); }

getopt(3)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

27 août 2021 GNU