FREAD(3) Manuel du programmeur Linux FREAD(3)

fread, fwrite - Entrées/sorties binaires sur un flux

#include <stdio.h>
size_t fread(void *restrict ptr, size_t taille, size_t nbelem,
             FILE *restrict flux);
size_t fwrite(const void *restrict ptr, size_t taille, size_t nbelem,
             FILE *restrict flux);

La fonction fread() lit nbelem éléments de données de taille octets chacun depuis le flux pointé par flux, et les stocke à l'emplacement pointé par ptr.

La fonction fwrite() écrit nbelem éléments de données de taille octets chacun dans le flux pointé par flux, après les avoir récupérés depuis l'emplacement pointé par ptr.

Pour des versions de ces fonctions ignorant les verrouillages, voir unlocked_stdio(3).

En cas de réussite, fread() et fwrite() renvoient le nombre d'éléments lus ou écrits. Ce nombre n'est égal au nombre d'octets transférés que si taille est égal à 1. Si une erreur se produit, ou si la fin du fichier est atteinte en lecture, le nombre renvoyé est plus petit que nbelem et peut même être nul.

L'indicateur de position du flux est incrémenté du nombre d'octets ayant été lus ou écrits avec succès.

fread() ne fait pas la différence entre la fin de fichier et une erreur, et l'appelant devra utiliser feof(3) et ferror(3) pour le savoir.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
fread(), fwrite() Sécurité des threads MT-Safe

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, C89.

Le programme ci-dessous montre l'utilisation de fread() pour parcourir l'exécutable ELF /bin/sh en mode binaire et afficher son code magique et sa classe :


$ ./a.out
ELF magic: 0x7f454c46
Class: 0x02

#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#define ARRAY_SIZE(arr) (sizeof(arr) / sizeof((arr)[0]))
int
main(void)
{

FILE *fp = fopen("/bin/sh", "rb");
if (!fp) {
perror("fopen");
return EXIT_FAILURE;
}
unsigned char buffer[4];
size_t ret = fread(buffer, sizeof(*buffer), ARRAY_SIZE(buffer), fp);
if (ret != ARRAY_SIZE(buffer)) {
fprintf(stderr, "fread() a échoué : %zu\n", ret);
exit(EXIT_FAILURE);
}
printf("ELF magic: %#04x%02x%02x%02x\n", buffer[0], buffer[1],
buffer[2], buffer[3]);
ret = fread(buffer, 1, 1, fp);
if (ret != 1) {
fprintf(stderr, "fread() a échoué : %zu\n", ret);
exit(EXIT_FAILURE);
}
printf("Class: %#04x\n", buffer[0]);
fclose(fp);
exit(EXIT_SUCCESS); }

read(2), write(2), feof(3), ferror(3), unlocked_stdio(3)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com> et Lucien Gentis <lucien.gentis@waika9.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 GNU