e2fsck.conf(5) File Formats Manual e2fsck.conf(5)

e2fsck.conf - Fichier de configuration d'e2fsck

e2fsck.conf is the configuration file for e2fsck(8). It controls the default behavior of e2fsck(8) while it is checking ext2, ext3, or ext4 file systems.

Le fichier e2fsck.conf est dans un format de type INI. Les têtes de section sont délimitées par des crochets : [ ]. Dans chaque section, on trouve des affectations de valeurs à des variables ou des sous-sections qui contiennent elles-mêmes des affectations ou des sous-sections. Voici un exemple de format INI qui est utilisé par ce fichier de configuration :


[section1]
var1 = valeur_a
var1 = valeur_b
var2 = valeur_c


[section 2]
var3 = {
sousvar1 = sousvar_valeur_a
sousvar1 = sousvar_valeur_b
sousvar2 = sousvar_valeur_c
}
var1 = valeur_d
var2 = valeur_e
}

Les commentaires commencent par un caractère « ; » ou « # » et se terminent par le caractère de fin de ligne.

Les variables et valeurs doivent être protégées par des guillemets droits (« " ») si elles contiennent des espaces. À l'intérieur de ces guillemets, les barres obliques inverses sont interprétées comme à l'habitude : « \n » (nouvelle ligne), « \t » (tabulation), « \b » (caractère d'effacement) et « \\ » (barre oblique inverse).

Les sections suivantes sont utilisées dans le fichier e2fsck.conf. Elles seront décrites avec plus de détails plus bas dans le document.

[options]
Cette section contient des paramètres de configuration généraux pour le comportement de e2fsck.
[defaults]
Contains relations which define the default parameters used by e2fsck(8). In general, these defaults may be overridden by command-line options provided by the user.
[problems]
This stanza allows the administrator to reconfigure how e2fsck handles various file system inconsistencies.
[scratch_files]
Cette section contrôle à quels moments e2fsck utilisera des fichiers temporaires afin de réduire la mémoire nécessaire.

Les variables suivantes sont définies dans la section [options].

If this relation is set to a boolean value of true, then if the user interrupts e2fsck using ^C, and the file system is not explicitly flagged as containing errors, e2fsck will exit with an exit status of 0 instead of 32. This setting defaults to false.
Malheureusement, à cause de la triste décision de Windows de configurer l'heure matérielle à l'heure locale, au lieu de l'heure UTC (moins sujette à erreur et plus propre), de nombreux utilisateurs se retrouvent avec des horloges système mal mises à l'heure quand e2fsck est lancé.
Anciennement, c'était causé par des scripts d'initialisation ou d'installateurs bogués qui ne détectaient et ne géraient pas correctement ce problème. Malheureusement, cela est occasionnellement vrai même aujourd'hui (c'est le plus souvent dû à un gestionnaire de virtualisation bogué ou mal configuré, ou alors si l'installateur n'a pas accès à un serveur de temps pendant le processus d'installation). Ainsi, par défaut, on accepte que le superbloc de temps soit modifié d'un temps allant jusqu'à 24 heures. On peut désactiver ce comportement en positionnant la variable booléenne accept_time_fudge à faux (vrai par défaut).
Le programme e2fsck(8) utilise des algorithmes qui supposent que l'horloge du système est correcte. De plus, de nombreux autres programmes font les mêmes suppositions. Par exemple la bibliothèque UUID requiert que l'heure ne soit pas remontée, afin d'être sûre d'attribuer des identifiants uniques. Si l'horloge du système est cassée, elle est… cassée. Cependant, ces horloges existent (en particulier dans les systèmes embarqués). e2fsck essaiera d'utiliser des algorithmes pour estimer s'il est possible de faire confiance à l'heure, et de ne pas exécuter de test basé sur l'heure si ce n'est pas le cas. Si cette variable booléenne est vraie, e2fsck supposera toujours qu'il ne faut pas faire confiance à l'horloge système.
Cette variable booléenne est synonyme de accept_time_fudge pour des raisons de compatibilité ascendante. Auparavant, la valeur par défaut d'accept_time_fudge était faux, et buggy_init_scripts activait alors le champ temps du superbloc avec une valeur erronée pouvant dévier jusqu'à 24 heures. Lorsque la valeur par défaut a été changée, la variable booléenne a aussi été renommée en accept_time_fudge.
This boolean relation controls whether or not e2fsck(8) will offer to clear the test_fs flag if the ext4 file system is available on the system. It defaults to true.
This boolean relation controls whether or not the interval between file system checks (either based on time or number of mounts) should be doubled if the system is running on battery. This setting defaults to true.
Quand e2fsck(8) rempaquette un répertoire indexé, réserver le pourcentage indiqué d'espace disponible dans chaque nœud des feuilles de telle sorte que de nouvelles entrées puissent être ajoutées au répertoire sans avoir à éparpiller les nœuds des feuilles, ce qui permet de maintenir la moyenne du taux de remplissage des répertoires à un niveau plus important et plus efficace. La valeur par défaut est de 20 pour cent.
If this boolean relation is true, trade off using memory for speed when checking a file system with a large number of hard-linked files. The amount of memory required is proportional to the number of inodes in the file system. For large file systems, this can be gigabytes of memory. (For example a 40TB file system with 2.8 billion inodes will consume an additional 5.7 GB memory if this optimization is enabled.) This setting defaults to false.
If the log_filename or problem_log_filename relations contains a relative pathname, then the log file will be placed in the directory named by the log_dir relation.
This relation contains an alternate directory that will be used if the directory specified by log_dir is not available or is not writable.
If this boolean relation is true, them if the directories specified by log_dir or log_dir_fallback are not available or are not yet writable, e2fsck will save the output in a memory buffer, and a child process will periodically test to see if the log directory has become available after the boot sequence has mounted the requested file system for reading/writing. This implements the functionality provided by logsave(8) for e2fsck log files.
Cette variable indique le nom du fichier dans lequel une copie de la sortie d'e2fsck sera écrite. Si certains rapports de problèmes sont supprimés par la variable max_count_problems, (ou par la variable max_count pour un réglage propre à chaque type de problème), la totalité des problèmes sera quand même écrite dans le journal. Le nom de fichier peut contenir des expressions avec des pour cent (%D, %T, %N, etc.) qui seront développées de sorte que le nom de fichier du journal puisse contenir la date, l'heure, le nom du périphérique, ainsi que d'autres paramètres de l'exécution. Consultez la section JOURNALISATION pour plus d'informations.
Cette variable précise le nombre maximal de rapports de problèmes d'un type particulier qui sera affiché sur la sortie standard, avant que les autres soient oubliés. Cela peut être utile si la console est lente (par exemple, si elle est connectée par un port série) et que la grande quantité d'informations en sortie peut entraîner un retard important dans le processus d'amorçage (éventuellement plusieurs heures).
If this boolean relation is true, do not offer to optimize the extent tree by reducing the tree's width or depth. This setting defaults to false.
This relation specifies the file name where a log of problem codes found by e2fsck be written. The filename may contain various percent-expressions (%D, %T, %N, etc.) which will be expanded so that the file name for the log file can include things like date, time, device name, and other run-time parameters. See the LOGGING section for more details.
Use this percentage of memory to try to read in metadata blocks ahead of the main e2fsck thread. This should reduce run times, depending on the speed of the underlying storage and the amount of free memory. There is no default, but see readahead_kb for more details.
Use this amount of memory to read in metadata blocks ahead of the main checking thread. Setting this value to zero disables readahead entirely. By default, this is set the size of two block groups' inode tables (typically 4MiB on a regular ext4 file system); if this amount is more than 1/50th of total physical memory, readahead is disabled.
Si cette variable booléenne est vraie, e2fsck affichera les fonctionnalités du système de fichiers lors d'un rapport bavard (c'est-à-dire lorsque l'option -v est indiquée).
Si cette variable booléenne est vraie, e2fsck fonctionnera comme si les options -tt étaient toujours indiquées. Dans ce cas, e2fsck affichera les statistiques chronométriques à chaque passage pour les vérifications complètes du système de fichiers.
Si cette variable booléenne est vraie, e2fsck fonctionnera comme si l'option -v était toujours indiquée. Dans ce cas, e2fsck affichera des informations supplémentaires à la fin de chaque vérification complète du système de fichiers.

Les variables suivantes sont définies dans la section [defaults].

This relation specifies the directory where the undo file should be stored. It can be overridden via the E2FSPROGS_UNDO_DIR environment variable. If the directory location is set to the value none, e2fsck will not create an undo file.

Chaque variable de la section [problems] porte le nom d'un code de problème indiqué par une valeur hexadécimale sur 6 chiffres, préfixée par « 0x ». La valeur de la variable est une sous-section dont chaque variable remplace le traitement par défaut pour ce code d'erreur particulier.

Remarquez qu'une mauvaise configuration de cette section peut rendre le comportement de e2fsck incorrect ou même de le faire planter. La plupart des administrateurs système ne devraient pas y apporter de modifications sans se référer au code source.

Pour chacune des sous-sections de code d'erreur, les variables suivantes peuvent être utilisées.

This relation allows the message which is printed when this file system inconsistency is detected to be overridden.
This boolean relation overrides the default behavior controlling whether this file system problem should be automatically fixed when e2fsck is running in preen mode.
Cette variable entière remplace la variable max_count_problems (positionnée dans la section [options]) pour ce problème particulier.
This boolean relation overrides the default behavior determining whether or not the file system will be marked as inconsistent if the user declines to fix the reported problem.
Cette variable booléenne définit si la réponse par défaut pour ce problème (ou cette question) doit être « no ».
This boolean relation overrides the default behavior controlling whether or not the description for this file system problem should be suppressed when e2fsck is running in preen mode.
This boolean relation overrides the default behavior controlling whether or not the description for this file system problem should be suppressed when a problem forced not to be fixed, either because e2fsck is run with the -n option or because the force_no flag has been set for the problem.
Si cette variable booléenne est positionnée à vrai, alors cela forcera le problème à ne jamais être réparé, comme si l'utilisateur répondait « non » à la question « Ce problème doit-il être réparé ? ». L'option force_no annule complètement l'option -y donnée sur la ligne de commande (seulement pour le problème indiqué, bien sûr).
This boolean option, it set to true, marks the problem as one where if the user gives permission to make the requested change, it does not mean that the file system had a problem which has since been fixed. This is used for requests to optimize the file system's data structure, such as pruning an extent tree.

Les variables suivantes sont définies dans la section [scratch_files].

Si le répertoire indiqué existe et est accessible en écriture, alors e2fsck essaiera d'utiliser ce répertoire pour sauver des fichiers temporaires au lieu d'utiliser des structures de données en mémoire.
If this relation is set, then in-memory data structures will be used if the number of directories in the file system are fewer than amount specified.
Cette variable booléenne contrôle si le répertoire pour les fichiers temporaires est utilisé au lieu de structure de données en mémoire pour les informations sur les répertoires. La valeur par défaut est vrai.
Cette variable booléenne contrôle si le répertoire pour les fichiers temporaires est utilisé au lieu de structure de données en mémoire pour le suivi du décompte des inœuds. La valeur par défaut est vrai.

e2fsck a la faculté de sauvegarder l'information tirée d'une exécution d'e2fsck dans un répertoire, afin qu'un administrateur système puisse la consulter au besoin. Cela permet de conserver l'information capturée pendant les exécutions aussi bien automatiques que manuelles d'e2fsck. Cette fonctionnalité est contrôlée par les variables log_filename, log_dir, log_dir_fallback et log_dir_wait dans la section [options].

Le nom du fichier dans log_filename peut contenir les expressions avec pour cent suivantes qui seront développées comme suit :

%d
Jour du mois
%D
Date du jour. Équivalent à %Y%m%d
%h
Nom d'hôte du système.
%H
Heure au format 24 heures (00..23).
%m
Mois, sous la forme d'un nombre à deux chiffres (01..12).
%M
Minute (00..59).
%N
Nom du périphérique bloc contenant le système de fichiers, sans nom de répertoire du chemin.
%p
Identifiant du processus e2fsck.
%s
Heure, exprimée en seconde depuis le 1er janvier 1970, 00h00 UTC.
%S
Seconde (00..59)
%T
Heure actuelle. Équivalent à %H%M%S.
%u
Nom de l'utilisateur faisant fonctionner e2fsck.
%U
This percent expression does not expand to anything, but it signals that any following date or time expressions should be expressed in UTC time instead of the local timezone.
%y
Les deux derniers chiffres de l'année (00..99)
%Y
Année (par exemple, 2012).

The following recipe will prevent e2fsck from aborting during the boot process when a file system contains orphaned files. (Of course, this is not always a good idea, since critical files that are needed for the security of the system could potentially end up in lost+found, and starting the system without first having a system administrator check things out may be dangerous.)


[problems]
0x040002 = {
preen_ok = true
description = "@u @i %i. "
}

Avec la recette suivante, le journal d'e2fsck sera enregistré dans le répertoire /var/log/e2fsck, avec un nom de fichier qui contient le nom du périphérique, le nom d'hôte du système, la date et l'heure sous la forme « e2fsck-sda3.server.INFO.20120314-112142 ». Si le répertoire contenant /var/log est situé sur le système de fichiers racine qui est initialement monté en lecture seule, la sortie sera enregistrée en mémoire et écrite dans le fichier dès que le système de fichiers racine aura été remonté en lecture et écriture. Afin d'éviter que trop de détails soient écrits sur la console série (ce qui pourrait potentiellement ralentir la séquence d'amorçage), ne seront affichées que les 16 premières occurrences de chaque type de problème de corruption du système de fichiers.


[options]
max_count_problems = 16
log_dir = /var/log/e2fsck
log_filename = e2fsck-%N.%h.INFO.%D-%T
log_dir_wait = true

/etc/e2fsck.conf
Le fichier de configuration pour e2fsck(8).

e2fsck(8)

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Gérard Delafond <gerard@delafond.org>, Frédéric Delanoy <delanoy_f@yahoo.com>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Sébastien Blanchet, Emmanuel Araman <Emmanuel@araman.org>, Éric Piel <eric.piel@tremplin-utc.net>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Romain Doumenc <rd6137@gmail.com>, David Prévot <david@tilapin.org> et Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

Août 2021 E2fsprogs version 1.46.4