CACHEFLUSH(2) Manuel du programmeur Linux CACHEFLUSH(2)

cacheflush - Vider le contenu des mémoires caches

#include <sys/cachectl.h>
int cacheflush(void *addr, int nbytes, int cache);

Note : sur certaines architectures, il n'existe pas d'enveloppe glibc pour cet appel système ; voir NOTES.

cacheflush() vide le contenu des mémoires caches indiquées de l'espace d'adressage utilisateur compris entre addr et (addr+nbytes-1). La mémoire cache est l'une des suivantes :
ICACHE
Vider le cache d'instructions.
DCACHE
Réécrire le cache en mémoire et invalider le cache concerné.
BCACHE
Identique à (ICACHE|DCACHE).

cacheflush() returns 0 on success. On error, it returns -1 and sets errno to indicate the error.

EFAULT
Une partie de l'espace d'adressage entre addr et (addr+nbytes-1) n'est pas accessible.
EINVAL
Le paramètre cache est différent de ICACHE, DCACHE ou BCACHE (mais voir BOGUES).

Historiquement, cet appel système était disponible sur toutes les variantes UNIX MIPS, notamment RISC/os, IRIX, Ultrix, NetBSD, OpenBSD et FreeBSD (et aussi sur des systèmes d'exploitation MIPS non UNIX), ainsi l'existence de cet appel dans les systèmes d'exploitation MIPS est de facto standard.

cacheflush() ne devrait pas être utilisé dans des programmes conçus pour être portables. Sur Linux, cet appel est apparu pour la première fois sur l'architecture MIPS, mais Linux offre aujourd'hui un appel système cacheflush() sur d'autres architectures, mais avec des paramètres différents.

La glibc fournit une enveloppe pour cet appel système, dont le prototype est présenté en SYNOPSIS, pour les architectures suivantes : ARC, CSKY, MIPS et NIOS2.

Sur d'autres architectures, Linux fournit cet appel système avec des paramètres différents :

M68K :
int cacheflush(unsigned long addr, int scope, int cache,
               unsigned long len);
SH :
int cacheflush(unsigned long addr, unsigned long len, int op);
NDS32 :
int cacheflush(unsigned int start, unsigned int end, int cache);

Sur les architectures ci-dessus, la glibc ne fournit pas d'enveloppe autour de cet appel système ; appelez-le avec syscall(2).

Sauf si vous avez besoin du contrôle très fin fourni par cet appel système, vous voudrez probablement utiliser la fonction intégrée à GCC, __builtin___clear_cache(), qui offre une interface portable sur toutes les plateformes prises en charge par GCC et les compilateurs compatibles :


void __builtin___clear_cache(void *begin, void *end);

Sur les plateformes qui n'ont pas besoin de vider le cache d'instruction, __builtin___clear_cache() n'a aucun effet.

Note : sur certains compilateurs compatibles avec GCC, le prototype de cette fonction intégrée utilise char * au lieu de void * pour les paramètres.

Les noyaux Linux avant la version 2.6.11 ignorent les paramètres addr et nbytes, ce qui rend cette fonction assez coûteuse. Par conséquent, le cache entier est toujours vidé.

Cette fonction se comporte toujours comme si BCACHE était passé en paramètre cache et elle ne vérifie pas les erreurs dans le paramètre cache.

Cette page fait partie de la publication 5.11 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021 Linux