BINDRESVPORT(3) Manuel du programmeur Linux BINDRESVPORT(3)

bindresvport - Affecter une socket à un port IP privilégié

#include <sys/types.h>
#include <netinet/in.h>
int bindresvport(int sockfd, struct sockaddr_in *sin);

bindresvport() is used to bind the socket referred to by the file descriptor sockfd to a privileged anonymous IP port, that is, a port number arbitrarily selected from the range 512 to 1023.

Si le bind(2) réalisé par bindresvport() réussi et si sin est non NULL, alors sin->sin_port renvoie le numéro de port alloué.

sin peut être NULL, dans ce cas sin->sin_family est simplement considéré comme AF_INET. Cependant, dans ce cas, bindresvport() ne peut renvoyer le port actuellement alloué (cette information peut être obtenu ultérieurement avec getsockname(2)).

bindresvport() returns 0 on success; otherwise -1 is returned and errno is set to indicate the error.

bindresvport() peut échouer pour les mêmes raisons que bind(2). De plus, les erreurs suivantes peuvent se produire :

The calling process was not privileged (on Linux: the calling process did not have the CAP_NET_BIND_SERVICE capability in the user namespace governing its network namespace).
Tous les ports privilégiés sont utilisés.
sin est non NULL et sin->sin_family n'est pas AF_INET.

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
bindresvport() Sécurité des threads . glibc >= 2.17: MT-Safe; glibc < 2.17: MT-Unsafe

The bindresvport() function uses a static variable that was not protected by a lock before glibc 2.17, rendering the function MT-Unsafe.

Not in POSIX.1. Present on the BSDs, Solaris, and many other systems.

Contrairement à d'autres implémentations de bindresvport(), l'implémentation de la glibc ignore toutes les valeurs que l'appelant passe à sin->sin_port.

bind(2), getsockname(2)

Cette page fait partie de la publication 5.13 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess https://www.blaess.fr/christophe/, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

22 mars 2021